Avocat médiateur Lyon : Suis je obligé d'aller en médiation

Suis je obligé d'aller en médiation

 

Au jour où est rédigée cette brève, la médiation reste un processus volontaire.

 

Personne ne peut donc vous obliger à aller en médiation, sauf si le contrat qui vous lie à votre contractant prévoit une clause de médiation qui revêt un caractère obligatoire.

 

La réponse à la question est donc claire: non vous n'êtes pas obligée d'aller en médiation compte tenu jusqu'à ce jour de son caractère volontaire.

 

La question sous jacente est toutefois celle de l'opportunité. Et à la question ai je intérêt à aller en médiation, si on devait faire une réponse générale, j'aurais naturellement tendance à répondre par l'affirmative compte tenu des nombreux avantages que présente la médiation pour le justiciable (gain de temps et d'argent, possible poursuite de la relation contractuelle, suppression de l'aléa judiciaire, coûts maîtrisés...), autant d'avantages qui font penser aux avantages de la nouvelle économie avec laquelle nous devons désormais composer.


Au delà de cette question du caractère volontaire de la médiation se  pose la question de l'information. Quel sens cela a t il de demander à un justiciable s'il souhaite aller en médiation s'il ne connaît rien de ce qu'est la médiation. Et il est bien connu que lorsque l'on ne connait pas on peut avoir tendance à dire non par peur. C'est un peu ce phénomène qui se produit avec le processus de médiation. Les parties à qui on n'explique pas ce qu'est la médiation ont souvent tendance à dire non.

Les choses seraient radicalement différentes si on instaurait une information obligatoire à la médiation. Cela permettrait au justiciable de prendre sa décision en toute connaissance de cause, et de dire oui ou non à un processus dont ils auraient compris ce qu'il recouvrait.

C'est tout l'intérêt des injonctions que peut délivrer le Juge aux Affaires Familiales. S'il ne peut, sauf devant quelques juridictions dans le cadre d'une expérimentation, ordonner une médiation, le JAF peut en revanche ordonner aux deux conjoints de rencontrer un médiateur. Il s'agit là d'une chance car cet espace unique va permettre au médiateur d'expliquer ce qu'est le processus de médiation, d'entendre et de traiter les peurs et résistances et bien souvent de constater l'accord  des deux époux pour initier un processus de médiation qu'ils refusaient au début de l'entretien.